Les années Vallauris - Vallauris Golfe-Juan Côte d'Azur
Sélectionner une page

Les années Vallauris

Picasso connaît bien les rivages de la Méditerranée et il habitera successivement plusieurs villes de la Côte d’Azur. Après son séjour à Antibes, et avant l’installation à Cannes puis à Mougins, Picasso s’établit à Vallauris de 1948 à 1955. Il habite alors avec Françoise Gilot et leurs deux enfants, Claude et Paloma. Durant ces années, il réalise de nombreuses sculptures et peintures dont « La Guerre et la Paix », une des œuvres majeures de cette période et deux techniques le passionnent la céramique et la linogravure.

 

Picasso à Vallauris les grandes dates

C’est en juillet 1946, qu’aura lieu une rencontre capitale : celle de l’artiste avec la céramique et Vallauris. Séjournant à Golfe-Juan, Picasso se rend à Vallauris pour y visiter l’exposition annuelle «Poteries, Fleurs et Parfums». Au Nérolium, la coopérative agricole où se tient la manifestation, il rencontre Suzanne et Georges Ramié qui dirigent l’atelier céramique Madoura. Ils lui font visiter cette fabrique, Picasso y modèle ses trois premières pièces et s’en va…

L’été suivant, Picasso revient chez Madoura. Les pièces de 1946, deux petits taureaux et une tête de faune ont été cuites et précieusement mises de côté. Il se réjouit du résultat lorsqu’on les lui présente et demande à se remettre immédiatement au travail. On aménage pour lui un coin de l’atelier et, tirant d’un porte-folio des esquisses qu’il a certainement réalisées en vue de ce moment, il se met à travailler. Au mois d’août, commençaient chez les « Ramié » les premières expériences de modelage, de cuisson et de décor qui allaient ouvrir une voie nouvelle à la céramique. Ayant rapidement appris de ses hôtes tout ce qu’ils savaient sur les procédés des céramistes, Picasso se lança dans une production intensive explorant toutes les ressources du matériau et inventant au gré de son génie. Durant une vingtaine d’années, Picasso va réaliser environ 4000 œuvres originales. De nombreuses pièces ont été conservées par Picasso lui-même, la plupart appartiennent aujourd’hui à de grandes collections privées ainsi qu’à des musées.

C’est en 1948 que Picasso, Françoise Gilot et leur fils Claude s’installent à Vallauris. Il achète « la Galloise », demeure relativement modeste du quartier des Mauruches, puis un atelier au Fournas, aménagé dans une fabrique de parfum désaffectée.

En 1953, Françoise Gilot quitte Picasso et retourne à Paris avec ses enfants.

Il rencontre alors, en juin 1954, Jacqueline Roque, une ravissante et discrète jeune femme qui travaille à la galerie Madoura où elle vend … des Picasso. Picasso à soixante et onze ans, elle en a vingt-sept. Picasso fut frappé dès sa première rencontre avec Jacqueline par sa ressemblance avec un tableau de Delacroix « les femmes d’Alger » et plus encore parce que cette jeune vendeuse ressemblait trait pour trait aux femmes qu’il avait peint dans les années quarante. Il commença alors sa cour avec assiduité.

1955, Picasso quitte “La Galloise” à Vallauris et s’installe avec Jacqueline sur les hauteurs de Cannes, à “la Californie”.

En 1958, il ferme “la Californie” et le couple déménage en pays Aixois, dans le château de Vauvenargues que Picasso vient d’acheter “Je me suis payé la lumière de Cézanne dira-t’il”.

1960, il a presque 80 ans lorsqu’il achète à Mougins, le très beau mas de Notre-Dame-de-Vie où il s’installe en 1961.

Mais auparavant, le 2 mars 1961, il a retrouvé Vallauris, le temps d’épouser, dans le plus grand secret, celle qui allait devenir la compagne de ses dernières années, Jacqueline Roque. Picasso avait obtenu que les bans ne soient pas publiés.

Si le séjour de Picasso à Vallauris s’achève en 1955, il poursuivit néanmoins son œuvre céramique et sa collaboration avec l’atelier Madoura jusqu’à sa mort en 1973. Il en ira de même avec la pratique de la linogravure avec Hidalgo Arnera qui lui apportera les planches à graver ou les épreuves tirées dans la journée.

Les 25 années que Picasso passera sur la Côte d’Azur, depuis son installation à Vallauris en 1948, jusqu’à sa mort à Mougins le 8 avril 1973, seront celles d’une immense vedette. Il fut le seul peintre qui de son vivant ait fait l’objet d’un hommage national. Une exposition à la grande Galerie du Louvre, inaugurée par le Président de la République Georges Pompidou, lui fut consacrée à l’occasion de son 90ème anniversaire. Une présentation unique dans l’histoire du Louvre, durant laquelle, pendant 10 jours, l’entrée fut gratuite. Le seul peintre aussi, dont ce même anniversaire fut célébré publiquement par une grande fête populaire, en présence de milliers de personnes, célèbres ou inconnues. C’était le 24 octobre 1971, dans Vallauris pavoisée aux couleurs de la République Espagnole.Mais, Picasso qui allait avoir 90 ans le lendemain n’est pas venu tout comme il s’était abstenu de faire le voyage à Paris au Louvre.

Le 8 avril 1973, l’artiste espagnol meurt dans sa propriété de Mougins. A 91 ans, Pablo Picasso allait rejoindre sa légende. Il est enterré à Vauvenargues

A voir aux alentours de Vallauris : le Musée Picasso à Antibes et le Musée de la photographie à Mougins

 

 

 

Vallauris golfe-juan
en 1 clic

Brochures Guides

Brochures
Guides

Galerie photos

Galerie
Photos

Carte accès

Carte
Accès

Météo

Agenda
Evénements